1.13.2015

17 tout reprendre et tout coudre


Tout reprendre et tout coudre les choses avec les mots. La phrase je l'enroule à ma gorge pour sortir, je marche avec. La traîne par terre pour attraper n'importe quoi qui pourrait s'accrocher. Rien additionné à rien. Poussière après poussière. La phrase est toujours à deux doigts de se dissoudre de toute façon. Fixée avec des nœuds au réel qui la regarde. Trop lâche trop serrée. Un texte en radeau de fortune je mets tout le monde dessus. Précaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire