3.24.2020

La verdure les parcs

Cher,
la verdure
les parcs
les tunnels
le sol moquetté
la longueur des avenues
les bruits de conversation
se dérobent sous moi avec l’être que je ne fus jamais.
Si bien que je m’immobilise et pose ma tête sur la mousse et ferme les yeux à demi.

(Zarnik Gichner)

Poème envoyé au dos d'une carte postale pendant le confinement / Écrit en piochant dans le florilège des ( ) de jour, => http://vg-dejour.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire