4.08.2013

une ville-radeaux


Dire de cette ville qu'elle se déplace c'est bien le minimum pour la décrire.

Elle fait des uns des voyageurs, des autres des naufragés. C'est une ville-radeaux.
Monsieur Bric et monsieur Broc sont dans un de ces radeaux. Monsieur Broc tombe à l'eau. Les embarcations sont sommaires. Faites avec des matériaux de récupération : bâches, plastiques, tapis, moquette, pneus, briques et parpaings, palettes, plaques, tôles, plexiglas, agglomérés, cordes et tendeurs, ficelles.
Les embarcations sont sommaires. Le sol est mouvant. 
Si l'eau monte, flotterons-nous ?

C'est une ville que l'eau a envahie on ne sait plus quand, on visite. 
Elle est montée dans les rues, les maisons, on peut marcher dessus. On ne sait pas si on marche sur l'eau ou sur le sol, noyé, juste au-dessous. 

Tout est lisse. Donne soif.


Cordes qui mollissent puis se tendent ; radeaux que les courants et les remous séparent et rapprochent ; aires qui se déplacent, cela donne une bonne idée de cette ville.
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire